7 mai 2021

Hôpital de Dax : les soignants ont pu échanger pendant 40 minutes avec Emmanuel Macron

La rencontre en visio, à laquelle “Sud Ouest” a pu assister, a commencé par une visite virtuelle des urgences et s’est poursuivie par un entretien avec différents chefs de services.

Dix jours après la cyberattaque qui perturbe toujours fortement le centre hospitalier de Dax , Emmanuel Macron s’est entretenu virtuellement avec les dirigeants de l’établissement. La rencontre a débuté par une visite virtuelle, filmée au téléphone, des services des urgences, qui a été obligé de réduire son nombre d’admissions.

>> Explosion des cyberattaques en 2020 : les collectivités et la santé dans la cible des pirates

Présent dans le bureau, le docteur Fabre a été interpellé par le chef de l’État : « Tout va bien ? ». Le soignant landais est revenu sur la nuit du lundi 8 au mardi 9 février. « Je l’ai vécue en direct. Un black out informatique ». Il décrit encore aujourd’hui une situation toujours « très difficile », sans accès aux dossiers médicaux des patients, sans système informatique. Un quotidien toujours au crayon et papier.

Benjamin Blanc, président de la commission médicale de l’établissement, a détaillé les conséquences subies par l’hôpital : une annulation pendant une semaine des opérations programmées au bloc opératoire, l’impact sur la stérilisation qui dépend du système informatique, l’arrêt de la radiothérapie . Interrogé par le chef de l’État, qui prenait des notes, le docteur Nicolas Pontier a expliqué comment ils s’étaient réorganisés pour assurer la continuité des traitements avec les établissements voisins et l’impact sur la santé des patients et les inquiétudes psychologiques.

Titre
“Courage pour tout le reste et on est à vos côtés”, a glissé Emmanuel Macron.

Crédit photo : Philippe Salvat

La situation n’est pas encore résolue au centre hospitalier de Dax, même si les dernières remontées sont encourageantes avec un espoir de récupérer les données. L’hôpital espère avoir plus de visibilité ce week-end, c’est qu’ont expliqué les équipes techniques, interrogées par le chef de l’État.

Emmanuel Macron, qui a adressé plusieurs questions aux soignants et aux équipes techniques, les a remerciés « d’avoir pris du temps pour partager cette expérience », de « leur capacité à s’adapter ». « Courage pour tout le reste et on est à vos côtés. »

Lire l’article original