13 avril 2021

Grippe aviaire : pas de reprise avant deux mois pour les élevages de canards de Chalosse

Certains élevages de canards pourront être repeuplés à partir de la mi-avril, localement dans les Landes. Mais la Chalosse, elle, devra attendre mi-mai. Pour les élevages de poulet, la réintroduction sera plus rapide. Lire l’article original

C’est un calendrier qui était très attendu. Le ministère de l’agriculture a présenté aux acteurs de la filière foie gras son plan pour une reprise de l’activité dans les secteurs touchés par la grippe aviaire, apprend ce jeudi 18 mars France Bleu Gascogne. L’élevage de canards pourra reprendre à partir de la mi-avril, dans les Landes, mais seulement dans les zones dites “sous surveillance”, c’est à dire celles qui ont été les moins touchées par l’épizootie (en marron clair sur la carte). En revanche, dans les zones dites “sous protection” (en marron foncé sur la carte), et notamment en Chalosse, qui est le cœur de la production de foie gras dans les Landes, la reprise de l’élevage de canards devrait attendre la mi-mai, soit quasiment deux mois. 

Pour les poulets (Gallus), la reprise sera plus rapide. Les poulets pourront être réintroduits dans les tous prochains jours dans les zones sous surveillance, et à partir de la mi-avril dans les zones sous protection. 

Ces dates, pour les canards et les poulets, ne sont pas encore officiellement confirmées par le ministère de l’agriculture. Il s’agit de perspectives qui ont été annoncées aux acteurs de la filière. 

Zones de protection et zones de surveillance
Zones de protection et zones de surveillance Ministère de l’agriculture

En raison d’une progression fulgurante de l’épidémie, surtout en décembre et janvier, les autorités avaient ordonnés des abattages massifs de canards et volailles dans les élevages frappés par le virus mais aussi dans des élevages indemnes aux alentours, dans le cadre d’abattages préventifs. Tous ces élevages, vidées de leurs animaux, sont depuis à l’arrêt, placés en vide sanitaire et attendent le feu vert des autorités pour pouvoir reprendre leurs activités et réintroduire des canards ou des volailles. 

Dans le Sud-Ouest de la France, plus de 3 millions de volailles, principalement des canards ont été abattus en décembre 2020 et janvier et février 2021. 

Plus aucun foyer de grippe aviaire n’a été détecté dans les Landes depuis début février.

Lire l’article original