25 janvier 2022

Grippe aviaire : l’épidémie hors de contrôle, des suspicions dans le nord et le sud-est des Landes

Le nombre de foyers de grippe aviaire flambe dans le département avec désormais 94 élevages infectés. La présence du virus de l’influenza aviaire est désormais suspectée, ce vendredi, dans le nord et le sud-est du département. Lire l’article original

Le virus de la grippe aviaire, qui se diffuse dans le sud-ouest du département des Landes et notamment en Chalosse depuis plusieurs jours, est-il en train de gagner d’autres zones du département ? Des suspicions de cas sont désormais annoncées dans le nord des Landes, à Cachen, et dans le sud-est, à Saint-Geours-de-Maremne, deux zones qui étaient jusqu’alors indemnes, selon des arrêtés pris par la préfecture des Landes. Les abattages massifs de canards et poulets, ordonnés par les autorités, ne suffisent pas à ce stade à contrôler l’épidémie. 

Selon un décompte établi par le ministère de l’Agriculture, 94 élevages ont été infectés par le virus de l’influenza aviaire dans les Landes, soit plus qu’un doublement en moins d’une semaine. Quelques 81 communes des Landes se trouvent désormais en zone de protection, où tous les canards doivent être abattus. Cette zone, qui doit être vidée de tous les palmipèdes, couvre désormais une superficie immense allant d’Aire-sur-l’Adour à Monfort-en-Chalosse, en passant par Samadet, Hagetmau ou Grenade-sur-l’Adour.

Dans les Landes, 81 communes sont en zone de protection (rouge foncé), où tous les canards sont abattus. En zone de surveillance (rouge clair), les mouvements sont fortement limités. En zone réglementée supplémentaire (orange), les mises en place de nouveaux cannetons sont interdites. Il y a aussi deux zones réglementées temporaires (jaune clair) autour de Cachen et Saint-Geours-de-Maremne en raison de suspicions de grippe aviaire. 

Lire l’article original