28 juillet 2021

Gamarde-les-Bains : un trentenaire retrouvé grâce à la mobilisation des chasseurs

Tout s’est déroulé en quelques heures. Tôt dans la matinée, un homme de 31 ans a quitté depuis son domicile, sans chaussure et sous la pluie. La personne, en état de « crise psychologique » est immédi… Lire l’article original

À Gamarde-les-Bains, le 14 juillet n’a pas été un jour férié tranquille. Sollicités après la fuite d’un jeune homme fragile psychologiquement, un groupe de 80 chasseurs a fouillé les bois toute la journée

Tout s’est déroulé en quelques heures. Tôt dans la matinée, un homme de 31 ans a quitté depuis son domicile, sans chaussure et sous la pluie. La personne, en état de « crise psychologique » est immédiatement cherchée par son père, en vain. La gendarmerie est alors mobilisée, un hélicoptère survole la zone, en vain.

Rapidement, la commune décide de contacter l’Association communale de chasse agréée (ACCA) de Gamarde les bains, une branche de la fédération des chasseurs dans les Landes. L’objectif : mobiliser le réseau et surtout les connaissances précises du territoire des chasseurs pour optimiser les recherches.

80 chasseurs mobilisés

Au total, plus de 80 chasseurs se sont mobilisés. Divisés en six groupes chapeautés par un chasseur référent et supervisés par la gendarmerie, ils ont effectué des recherches dans les bois jusqu’à 19 heures. Une aide précieuse pour les gendarmes, comme l’explique le Capitaine Pardenaud : « leur connaissance du secteur a été très importante, ils nous ont indiqué les points d’eau ou les cabanes qui pourraient attirer la personne recherchée ».

Une cabane, c’est d’ailleurs ce qui a permis de faire avancer les recherches sensiblement. Au cours de l’après-midi, un groupe de chasseur tombe sur « une petite cache, faite de branchages et vraisemblablement récente ». La découverte oriente la gendarmerie qui fait appel à un deuxième hélicoptère.

Retrouvé par un chasseur

Il faudra attendre le début de soirée pour que les recherches aboutissent. Aux abords de la zone épinglée, un chasseur ayant participé aux fouilles et résidant à quelques mètres aperçoit la personne recherchée. « Il a dû se calfeutrer dans un endroit et attendre que les recherches cessent pour partir », analyse la gendarmerie.

Le trentenaire, en bonne santé mais fatigué et affamé est alors intercepté puis aidé par le chasseur avant d’être pris en charge par le Samu. Pour l’ACCA, c’est bien cette entraide qui a permis de retrouver la personne rapidement. « Le chasseur qui l’a retrouvée avait passé la journée à chercher avec le groupe, il était à l’affût et a directement compris ce qui se passait », explique Thomas Napias, membre de l’ACCA et technicien à la fédération des chasseurs.

Lire l’article original