25 janvier 2022

Football/N3 : les Tarusates espèrent une remontada

Jouera ? Jouera pas ? Dans le contexte actuel, l’incertitude pèse sur le déroulement normal du championnat ou tout au moins sur la tenue de certaines rencontres. Quelques cas avérés de Covid suffisent… Lire l’article original

Jouera ? Jouera pas ? Dans le contexte actuel, l’incertitude pèse sur le déroulement normal du championnat ou tout au moins sur la tenue de certaines rencontres. Quelques cas avérés de Covid suffisent en effet à reporter un match. « Pour l’instant, on joue et nous en avons vraiment envie », affirme…

Jouera ? Jouera pas ? Dans le contexte actuel, l’incertitude pèse sur le déroulement normal du championnat ou tout au moins sur la tenue de certaines rencontres. Quelques cas avérés de Covid suffisent en effet à reporter un match. « Pour l’instant, on joue et nous en avons vraiment envie », affirme d’un ton péremptoire Landry Bordagaray, lui-même frappé la semaine dernière par cet étrange virus.

L’impatience des Tarusates à retrouver le fil de la compétition relève de l’évidence. Humiliés à Poitiers (6-0) avant la trêve des confiseurs, Jean-Camille Pascal et ses coéquipiers ont grandement besoin de se rassurer. D’autant que depuis le dernier week-end, le FC Tartas-Saint Yaguen « clume » tout au fond de la classe.

La faute à la formation de Lége-Cap Ferret qui a eu la mauvaise idée d’aller chahuter le leader de la poule, les Girondins de Bordeaux (0-1). Un coup de Trafalgar dont les Landais se seraient bien passés, eux qui courent après une victoire depuis le 10 octobre. Cette lanterne rouge a, selon Landry Bordagaray, le mérite de fixer les objectifs : « Maintenant, la situation est claire. On sait ce que l’on a à faire. De toute façon, nous n’avons jamais caché que l’on jouait le maintien ».

Des rencontres de coupe

Dimanche à 15 heures sur leur pelouse d’Houritiot, les Papetiers attaqueront, avec la réception de la réserve des Chamois niortais, la première des quatorze stations qui les conduira au paradis ou en enfer. « Nous ne devons pas rester sur ce match de Poitiers, prévient le coach. Nous devons aussi retenir tout ce qui a été positif lors de cette première partie de saison à commencer par le contenu de nos matchs. Je persiste à penser que nous avons le niveau pour évoluer en N3. »

« Nous allons désormais jouer des rencontres de coupe jusqu’à la fin de la saison », avait rappelé Laurent Lesca, le président du club au lendemain de la lourde défaite en terre poitevine. La reprise de l’entraînement a rassuré le staff bleu et noir. « On sent chez les joueurs une volonté d’aller de l’avant. Il y a au sein du groupe une prise de conscience. » Un groupe entamé par les départs lors de la trêve hivernale d’Henri Lubin au bassin d’Arcachon (R1) et de Tristan Ledent du côté de l’AS Pontonx (R3).

Les blessures de Yohann Sauvestre et de David Lacouture (en reprise) ainsi que la suspension d’Antoine Abrassart, la tour de contrôle de la défense, sont fort malvenues à l’heure où les Tarusates espèrent gravir la première marche de leur « remontada ».

Équipe possible : Recalde-Graff-Lacrampe-Rafa-Badet-Mourareau-Pascal-Renard-Tastet-Bréthous-Urolatégui

Tartas/Saint Yaguen-Niort (B), dimanche 16 janvier à 15 heures

Moenza, du Stade à Tartas

L’attaquant du Stade Montois Brandon Moenza vient de s’engager avec la FC Tartas-Saint Yaguen, club où il avait déjà évolué au niveau régional. Une recrue dans le secteur offensif souhaitée par les dirigeants tarusates afin de pallier le départ d’Henri Lubin au Bassin d’Arcachon et la blessure de Yohann Sauvestre.

Lire l’article original