15 avril 2021

Fermeture des écoles : Saint-Sever veut maintenir l’accueil des enfants coûte que coûte

Face à la fermeture des écoles la semaine prochaine, la commune de Saint-Sever (Landes) met en place un service minimum d’accueil pour tous les enfants dont les parents ne pourraient pas télétravailler. Un choix républicain explique LR de Saint-Sever, Arnaud Tauzin. Lire l’article original

Ecole à la maison la semaine prochaine et télétravail pour les parents. Le confinement allégé de quatre semaines commence ce lundi pour tous les départements de France métropolitaine. Mais, tous les parents n’ont pas les moyens de rester à la maison ou de faire garder leur enfant. Alors, pour les aider, la commune de Saint-Sever met en place un service minimum d’accueil sur trois jours : mardi 6 avril, jeudi 8 et vendredi avril prochain. C’est à dire les trois jours d’école normalement prévus. 

“Les cours pour les écoles, collèges et lycées se feront à la maison, sauf pour les enfants des soignants et de quelques autres professions, de même que les enfants en situation de handicap”, a expliqué Emmanuel macron, lors de son allocution mercredi soir

Dans l’égalité républicaine il n’y a pas de classement en fonction de la profession des parents – Arnaud Tauzin, maire de Saint-Sever

A Saint-Sever, le maire Les Républicains, Arnaud Tauzin veut aller plus loin : “Sur une ville comme Saint-Sever, on a aussi beaucoup de jeunes familles sans proches autour d’eux et des professions qui ne peuvent pas télétravailler, dans l’artisanat, l’industrie, les services. Il me semblait naturel de faire une proposition pour toutes les familles. Pour moi, dans l’égalité républicaine il n’y a pas de classement en fonction de la profession des parents.”

Aucune interdiction de la préfecture

Alors que les écoles sont fermées pour les trois à quatre semaines à venir pour feinerest L’élu Saint-Séverin explique que le dispositif est mis en place en concertation avec l’Académie, “nous avons fait toutes les déclarations correspondantes et à ce jour je n’ai pas d’interdiction.” La préfecture des Landes, contactée par France Bleu Gascogne ce vendredi, dit attendre la publication des textes précisant les conditions d’accueil des enfants avant de se prononcer. 

Une cinquantaine d’enfants doivent être accueillis par les personnels de la commune de Saint-Sever, soit 15% des effectifs. Leurs parents ont dû fournir une attestation sur l’honneur, stipulant qu’ils ne pouvaient pas télétravailler. En plus de la garderie, la cantine sera assurée. Les groupes déjà en vigueur dans le cadre du protocole sanitaire dans les écoles sont maintenus pour qu’il n’y ait pas de brassage entre les élèves. 

Lire l’article original