28 juillet 2021

Feria de Vic, deux héros et la transcendance

Deuxième et dernière journée de la feria de Vic Fezensac hier dimanche, une fête taurine un peu réduite cette année et déplacée par rapport à l’habitude. Grosse clôture en deux temps. Lire l’article original

Très fort succès le matin de Domingo Lopez Chavès une oreille face aux toros de Hoyo de la Gitana  . Triomphe le soir de Noé Gomez del Pilar, deux trophées, face aux Escolar Gil .

Vic, auroch et mérite
Vic, auroch et mérite © Radio FrancePAB

Bouleversante journée chargée en émotions rares et vraies. Avec en final une forte et complexe course des Escolar Gil. Trois toros dans le maussade puis un récital des trois toreros ensuite, Chacon, appliqué, investi,  Lamelas, formidablement conseillé, lui, par le matador retiré El Fundi, gendre de l’éleveur qui a guidé le madrilène tout du long. Et surtout et enfin le récital offert par Noe Gomez del Pilar. Le madrilène de trente-deux ans signe un lidia de grande envergure au sixième exemplaire, transcendé par une foi absolue et admirablement engagé dans une lutte de fer et de soie. Deux oreilles, les larmes de Gomez, le tour d’honneur à la dépouille du cornu. Eblouissant moment. 

Lopez Chaves, héros
Lopez Chaves, hérosDAXlaferia

Le matin, face à un lot malin de Hoyo de la Gitana le salmantin Domingo Lopez Chavez, ultime belluaire a offert deux leçons de tauromachie totale. Le savoir, le pouvoir, le vouloir. Un récital. Un toreo sans artifices. La sincérité d’un immense diestro. Il coupe une oreille avant que de proposer une cantate taurine. La suavité dans l’affrontement, les talons fichés au sol, des séries liées des deux mains en toréant de face. Il échoue hélas à l’épée qui aurait pu lui valoir deux trophées de plus. Deux tours de piste sous une immense ovation majuscule. La clameur pour l’honneur de Lopez Chaves. 

Lire l’article original