16 septembre 2021

Enseignement privé dans les Landes : une rentrée en sérénité

Comment appréhendez-vous la rentrée ? Toutes les équipes sont en place, la rentrée s’annonce sans souci particulier. On est plutôt sur une hausse des effectifs globaux de l’ordre de 2,5 % dans… Lire l’article original

Emmanuel Ortolo, directeur diocésain de l’enseignement catholique et du groupe scolaire Saint-Jacques-de-Compostelle à Dax, note une hausse des effectifs de l’ordre de 2,5 %

Comment appréhendez-vous la rentrée ?

Toutes les équipes sont en place, la rentrée s’annonce sans souci particulier. On est plutôt sur une hausse des effectifs globaux de l’ordre de 2,5 % dans le département, donc relativement neutre. En revanche, on note une augmentation significative de 11 % dans les lycées.

Vous avez une explication ? Est-ce lié à la crise sanitaire ?

Non, nous n’avons pas d’explication. Il n’y a pas eu de différence de traitement entre le public et le privé, pas à ma connaissance. Maintenant, on espère que cette pandémie est plutôt derrière nous.

Sur le meme sujet

Qu’impliquent les nouveaux protocoles pour vous ?

Le grand changement, c’est la possibilité donnée aux jeunes de plus de 12 ans de se faire vacciner. Du côté de la scolarité, l’avantage aujourd’hui est qu’on est outillé. On a l’expérience du distanciel, qu’on a très bien géré l’année dernière. La seule difficulté à laquelle on risque d’être exposés cette année, c’est de devoir gérer du distanciel et du présentiel en même temps par rapport aux vaccinés et non vaccinés.

Sur le meme sujet

Est-ce que vous vous êtes penchés sur la question des purificateurs ou des capteurs d’air ?

Non. On va faire les choses les unes après les autres.

Lire l’article original