7 mars 2021

EN IMAGES | Tempête Justine : la tour féodale de Sault-de-Navailles s’est effondrée

La tour du château médiéval de Sault-de-Navailles, symbole de la commune, s’est écroulée tôt ce lundi matin, victime de la tempête Justine, qui a balayé le sud-ouest de la France. Il n’y a pas de blessés mais des blocs sont tombés près de la rue principale. Des habitants ont dû être évacués. Lire l’article original

Le maire, Michel Dupuy, a été appelé en urgence ce lundi matin à 6 heures car des blocs de pierre étaient tombés près de la rue principale de Sault-de-Navailles. Des blocs venant de la tour féodale des 12ème et 13ème siècles qui s’est effondrée dans la nuit de dimanche à lundi, seul un pan de mur, la partie qui avait été sécurisée il y a quelques années, a tenu. 

Il ne reste quasiment plus rien de l'édifice, ce lundi matin.
Il ne reste quasiment plus rien de l’édifice, ce lundi matin. © Radio FranceMK

Il s’agit du dernier vestige du château médiéval de Sault-de-Navailles érigé au Moyen Age, le long du Luy de Béarn, à l’ancienne frontière avec le Béarn. C’était la principale attraction touristique de la commune. Ce site médiévale était fragile, des travaux de sécurisation avaient été entrepris, il y a une dizaine d’années, par le municipalité, même si il s’agit d’une parcelle privée.

C’est un spectacle de désolation, c’était l’emblème du village…                          
– Michel Dupuy,  le maire de Sault-de-Navailles

La circulation a été déviée et il n’y a heureusement pas eu de blessés. Il s’agit maintenant de sécuriser les habitations qui sont en contrebas, quelques habitants ont dû être évacués. A la mi-journée, ils ne savaient pas encore si ils pourraient regagner leur logement ou non. 

Michel Dupuy, le maire de Sault-de-Navailles.
Michel Dupuy, le maire de Sault-de-Navailles. © Radio FranceMK
Les blocs de pierre ont dévalé la pente jusqu'à un abri bus.
Les blocs de pierre ont dévalé la pente jusqu’à un abri bus. © Radio FranceMK

Beaucoup d’habitants sont venus voir ce qu’il n’aurait jamais imaginé. Anne et Guy Aillet louent une maison à proximité du site médiéval. Ils ont été évacués.

J’ai entendu un boom, je me suis levé…

Guy Aillet pensait au début que c’était l’un des arbres qui était tombé. Ce sont finalement les gendarmes qui ont frappé à leur porte vers 7 heures du matin, avec ordre de quitter la maison. Ces riverains ont alors découvert que des pierres avaient roulé quasiment jusque devant leur porte.

Des maisons se trouvent aussi à proximité. Les habitants ont été évacués par précaution.
Des maisons se trouvent aussi à proximité. Les habitants ont été évacués par précaution. © Radio FranceMK

Lire l’article original