17 mai 2021

En images. Avec Paskap, place à la maroquinerie made in Landes

Son atelier, situé sur l’axe principal qui traverse la commune, est baigné de lumière. Crédit photo : Thibault Toulemonde … Lire l’article original


Depuis toujours, dans la commune de Labrit, Karine Coutière travaille le cuir : chaussures pour bébés, sacs, petits accessoires… Aujourd’hui, elle innove avec de la peau de poisson.

Titre
Son atelier, situé sur l’axe principal qui traverse la commune, est baigné de lumière.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Karine Coutière accueille et forme Camille, son apprentie pendant deux ans.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Paskap utilise des pièces qui ont été forgées la main et qui servent de patron pour la découpe.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Une dizaine de machines à coudre est installée dans l’atelier. Elles ont toutes une utilisation différente.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Parfois, la passionnée peut mettre plusieurs mois avant de trouver le bon ton sur ton, entre le fil et le cuir.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Karine Coutière mise beaucoup sur l’apprentissage. Elle pousse ses petites mains à vite devenir autonomes comme avec Camille.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Outre le cuir de bovin et d’ovin, Karine collabore avec Marielle Philip de Femer qui fait du cuir de poisson.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Jeu d’ombres et de lumières au pays de la couture.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
Tous types de sacs, du classique au moderne, sont présentés. Il est même possible de passer commande.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
La marque Paskap s’incruste dans le cuir.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Titre
La couturière rénove aussi des objets fatigués comme les ceintures usées par le temps.

Crédit photo : Thibault Toulemonde

Lire l’article original