12 avril 2021

Didier Goeytes fait découvrir la course landaise

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES Mardi matin, grâce à l’écarteur landais, triple champion de France, Didier Goeytes, les élèves du CM1-CM2 ont découvert en détail la course landaise. C’est grâce  au Comité Armagnac avec son projet gascon, en partenariat avec la Fédération française  de la course landaise et la professeure des écoles Anne Sophie Gény, que cette […] Lire l’article original

CAZAUBON-BARBOTAN LES THERMES

IMG_5363

Mardi matin, grâce à l’écarteur landais, triple champion de France, Didier Goeytes, les élèves du CM1-CM2 ont découvert en détail la course landaise. C’est grâce  au Comité Armagnac avec son projet gascon, en partenariat avec la Fédération française  de la course landaise et la professeure des écoles Anne Sophie Gény, que cette matinée d’initiation a eu lieu.

Bernard Pandelé, debisayre,  représentant le club taurin Darrigada et amis de la course landaise de Cazaubon secondait Didier Goeytes, notamment durant les exercices pratiques d’initiation aux écarts et aux sauts.

En classe pour la première partie de la découverte de la course landaise, Didier Goeytes s’est présenté et, avec beaucoup de pédagogie il a progressivement par questionnement,  clarifié et complété les connaissances que les enfants avaient. Tout d’abord,  la différence entre la course landaise et la corrida a été abordée, puis l’intervenant a présenté les écarteurs et sauteurs, leurs tenues, les protections et accessoires et la reine des arènes, la coursière, les mots clés des arènes, le tout illustré par du matériel et des photos.

Grâce à son vécu de 30 ans, Didier Goeytes, a communiqué son enthousiasme et sa passion d’écarteur et de coursayre.  Les enfants très attentifs ont  vécu ce moment dans une ambiance instructive et très joyeuse.   

Tous les élèves ont participé aux  travaux pratiques qui  se sont déroulés dans la cour de l’école. Tout d’abord l’initiation aux écarts avec une chambre à air,  et la pratique des trois mouvements, puis le saut avec des ballons de plus en plus gros, le travail du cordier avec une corde et des cornes de vaches, puis la tête de vache sur roue, poussée par Didier Goeytes.

Cette matinée aura évidemment par la suite un prolongement d’activités  en classe.

L’après-midi, Didier Goeytes se rendait à l’école primaire d’Estang. Depuis le début du mois de mars, Didier est intervenu dans 21 classes.   

Lire l’article original