24 septembre 2021

Des masques usagés découverts dans la Leyre : “C’est très énervant de voir ça dans un cours d’eau”

Dans un message posté sur Facebook, l’association “La Faune Landaise” dénonce les incivilités récurrentes de certains visiteurs dans la vallée de la Leyre. De plus en plus de masques sont retrouvés en pleine nature ou dans l’eau. Lire l’article original

Véritable écrin de nature, la vallée de la Leyre n’échappe malheureusement pas à la pollution et à l’incivilité de certains habitants et touristes de passage. Sur sa page Facebook, l’association “La Faune Landaise” pousse un coup de gueule contre ceux qui jettent leurs masques par terre. Lors d’une sortie pêche, ce ne sont pas des poissons qui ont été attrapés mais de nombreux déchets. “On a commencé à trouver un masque accroché à une branche, un autre accroché à un tronc. Il y en avait aussi sous l’eau et à la surface de l’eau”, déplore Yoan Agesta, co-fondateur et trésorier de La faune landaise.

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Un message pour éveiller les consciences

Le co-fondateur de la Faune Landaise a voulu provoquer un réaction : “C’est très énervant de voir ça dans un cours d’eau. Jeter ses ordures dans une poubelle, ça n’est pas extrêmement difficile à réaliser”, explique Yoan Agesta. Il y a énormément d’espèces endémiques ou protégées. Il faut essayer de penser à nos actes, ajoute-t-il.

On a vu les photos d’une canne colvert qui n’arrivait plus à ouvrir le bec parce que le masque s’est entouré autour

Ce type de comportement a donné du fil à retordre au Parc naturel régional des Landes de Gascogne. L’équipe du Parc a constaté une hausse des incivilités depuis la fin des confinements successifs. _”Cela a suscité de l’envie de nature, et c’est bien normal. On a remarqué une hausse de la fréquentation des sorties en eau, parfois de la part de personnes qui n’ont pas les codes.” remarque Mathilde Fraigneau, en charge de la communication du parc naturel régional des Landes de Gascogne.Jusqu’à 1000 canoës peuvent parcourir la Leyre chaque jour au pic de l’été. “C’est un challenge cette saison de sensibiliser les nouveaux pratiquants. Comment on se comporte sur la rivière, comment on prépare sa sortie…”_, rappelle Mathilde Fraigneau. 

L’équipe du Parc remarque plus de déchets dans certains lieux, mais également des comportements dangereux des usagers. C’est pourquoi elle a mis sur son site internet des conseils pour bien préparer sa sortie : “Il faut connaître quelques règles. Par exemple : le bivouac et les feux de camp sont interdits sur la vallée. Il y a des endroits spécifiques prévus pour embarquer et pour débarquer…” Cette année, le parc s’est également associé à une brigade de gendarmes, qui réalise des journées de prévention sur l’eau jusqu’à mi-septembre, surtout côté girondin, là où la Leyre est la plus fréquentée. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d’intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d’utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Lire l’article original