7 mai 2021

Dax : une “déshumanisation” de la gare dénoncée par les associations d’usagers

Suppression du poste d’accueil, guichets fermés les week-ends, la crise sanitaire a provoqué un certain nombre de désagréments pour les usagers, qui souhaitent que le Covid ne soit pas prétexte à faire des économies durables sur la qualité des services aux voyageurs. Le Comité régional de vigilance ferroviaire, ses… Lire l’article original

Le Comité régional de vigilance ferroviaire, ses huit associations d’usagers et l’association APF France handicap ont souhaité, à travers un communiqué de presse, alerter la population concernant “la déshumanisation grandissante” des gares. “Nous avons été avisés que la SNCF compte très rapidement mener les réorganisations suivantes en gare de Dax : suppression du poste d’accueil en gare de matinée et réduction de l’amplitude horaire des guichets de vente et fermeture définitive le week-end.”

>> Vidéo. Covid, finances, feria… : le maire de Dax, Julien Dubois, commente ses premiers mois de mandat

“Réponse bancale”

La SNCF justifie ces mesures au regard de la situation sanitaire et du plan de transport réduit qui en découle. “Une réponse bancale, répond le Comité régional, dénonçant un désengagement total et acté dès 2023. Plus grave, cette suppression va immanquablement allonger les délais de prise en charge concernant l’accessibilité aux quais et trains pour les personnes en situation de handicap.”

>> Dax : la municipalité consulte pour imaginer la ville en 2035

Concernant les guichets de vente, ce service est assuré principalement par les automates. Le communiqué dénonce “les nouveaux horaires de vente aux guichets, entre 9 h 30 et 16 h 30, qui ne correspondent pas aux besoins de la population et notamment de celles et ceux qui travaillent”.

Julien Dubois, le maire de Dax, a reçu des membres de ce comité régional d’usagers, à qui il a confirmé son attachement à la qualité de service en gare de Dax, et sa volonté d’envoyer des courriers aux principaux protagonistes. 

Lire l’article original