23 juin 2021

Dax : le doyen des Compagnons landais de l’Ordre national du mérite vient de fêter ses 100 ans

Paul Glanger est né le 7 mai 1921 à Rochefort-sur-Mer, en Charente-Maritime. Quelques années plus tard, ses parents s’installent à Coutras, puis à Libourne, en Gironde. C’est là qu’il suit sa scolarit… Lire l’article original

Par Jean-Louis Hoursiangou

L’association de l’Ordre national du mérite a fêté, le 7 mai, les 100 ans de Paul Glanger

Paul Glanger est né le 7 mai 1921 à Rochefort-sur-Mer, en Charente-Maritime. Quelques années plus tard, ses parents s’installent à Coutras, puis à Libourne, en Gironde. C’est là qu’il suit sa scolarité, au Petit-Séminaire, jusqu’en sixième, puis au collège et au lycée. Au début de l’occupation allemande, il est enrôlé dans le STO, mais il parvient rapidement à s’évader et rentre dans la Résistance, où il est connu sous le nom de « Petit Paul » à cause de sa petite taille.

En 1941, il épouse Irène, dite « Ninette », qu’il a connue à Libourne. De leur union naîtra une fille, Françoise, qui vit actuellement à Dax, près de son père, veuf depuis deux ans. Après la guerre, il travaille comme voyageur de commerce pour les Dames de France, et c’est à vélo qu’il parcourt le département pour vendre de la lingerie. Plus tard, il pourra s’acheter une petite voiture qui lui facilitera ses déplacements professionnels.

Arrivée à Dax en 1953

Ses beaux-parents s’étant installés à Dax en 1949, Paul et Irène rejoignent à leur tour la cité thermale en 1953. Paul vend alors des machines à coudre pour la maison Singer, puis quelque temps pour une marque d’aspirateurs, et enfin pour la chocolaterie Suchard dans les départements des Landes et des Pyrénées-Atlantiques. En fin de carrière, il se mettra à son compte en qualité de multicartes jusqu’à sa retraite, vers l’âge de 68 ans. Pendant de nombreuses années, il a présidé le syndicat des représentants de commerce du département.

Ce vendredi 7 mai, c’est en compagnie de sa fille Françoise, de sa nièce Michèle et d’une amie de sa fille qu’il a soufflé les bougies de ses 100 ans. Officier de l’Ordre national du mérite depuis 2000, il avait également invité le président de la section Landes de l’association nationale des membres de l’Ordre national du mérite, Jean-Louis Hoursiangou, ainsi que Philippe Mailho, vice-président. Au nom de l’association, Jean-Louis Hoursiangou lui a remis un magnifique diplôme du « Centenaire ».

Lire l’article original