16 mai 2021

Dans les Landes, le collège de Gabarret labellisé “Internat d’Excellence”

Le collège Jules-Ferry de Gabarret obtient le Label “Internat d’Excellence”. L’établissement landais est retenu par le ministère de l’Education Nationale avec 53 autres projets en France. Une plus value pour l’image de l’établissement, synonyme également d’aide financière et de moyens humains. Lire l’article original

Il est le premier établissement scolaire landais à bénéficier du label “internat d’excellence”. Le collège Jules-Ferry de Gabarret vient d’être retenu par le ministère de l’Education Nationale avec 53 autres projets en France pour bénéficier. Ce dispositif, qui existe depuis 2008, a pour but de proposer un accompagnement renforcé pour les élèves internes. “C’est permettre à des élèves qui n’ont pas la possibilité de travailler sereinement chez eux, ou qui ont d’autres problématiques sociales ou familiales, d’être pris en charge par notre établissement”, résume Maamar Eddouh, le principal du collège Jules-Ferry. 

Dans les faits, cela signifie que l’Etat va accompagner financièrement le collège, classé en REP, Réseau d’Education Prioritaire, via des travaux et des moyens éducatifs supplémentaires. Ainsi, le Conseil Départemental des Landes avait prévu de financer les travaux de modernisation de l’internat. Avec le label, l’Etat va donc prendre en charge la moitié des quelque 2 300 000 euros du chantier. 

L’établissement, candidat avec le soutien de l’Inspection d’Académie des Landes et le Département, bénéficie déjà depuis trois ans du dispositif Orchestre au Collège, mis en œuvre avec le Conservatoire. Ce label “Internat d’Excellence” doit donc également permettre de renforcer encore l’attractivité de collège situé en zone rurale, qui compte actuellement 127 élèves dont 27 internes (environ 150 élèves attendus à la prochaine rentrée et ouverture d’une huitième classe). 

“Une vraie plus value”

Avec ce label, c’est aussi tout un projet éducatif autour de l’internat qui va être mis en place avec un volet pédagogique : personnalisation des parcours, suivi individualisé, tutorat, plus de moyens pour mettre en oeuvre le dispositif classe oxygène qui permet de prendre les élèves les plus en difficulté en petit groupe, avec un professeur, aide aux devoirs sur le temps de l’internat par des professeurs volontaires. Des référents  décrocheurs seront mis en place, les jeunes encouragés à participer aux instances du collège avec les délégués d’internat. 

Autrement dit, un encadrement spécifique avec des professeurs et des assistants d’éducation dans les chambres et pendant les temps périscolaires, pour assurer la pratique du sport, et des projets culturels. 

Lire l’article original