20 avril 2021

Cyberattaque : l’hôpital de Dax devrait y voir plus clair le 15 mars

Depuis la nuit du 8 au 9 février, le centre hospitalier de Dax, cible d’une cyberattaque par rançongiciel , traverse “une situation inédite, difficile et complexe pour assurer la prise en ch… Lire l’article original

Un mois après la cyberattaque, la situation est toujours délicate à l’hôpital de Dax. Un bulletin d’information à destination des équipes dresse un calendrier prévisionnel

Depuis la nuit du 8 au 9 février, le centre hospitalier de Dax, cible d’une cyberattaque par rançongiciel , traverse “une situation inédite, difficile et complexe pour assurer la prise en charge des patients”, écrit la direction dans une communication interne envoyée samedi. Un mois après, le fonctionnement de l’hôpital reste perturbé.

“Sans informatique, nos conditions d’exercice sont bouleversées (…). Le retour à la situation antérieure ne peut être envisagé à court terme. Il faudra plusieurs semaines pour peu à peu retrouver nos applications métiers. L’équipe de la DSI (système d’informations) fait le maximum pour nous permettre un retour à la normale dans les meilleurs délais”, ajoute la direction.

Quelles perspectives ?

Ce bulletin d’information à destination des équipes est destiné à faire un point hebdomadaire “sur les avancées réalisées”, “domaine par domaine” et “les perspectives à venir”.

Actuellement, les équipes techniques travaillent à la construction d’un nouveau réseau, avec le déploiement de nouveaux serveurs, à la restauration des sauvegardes, à “la mise en route d’un mini réseau en radiothérapie”. Des systèmes provisoires de “mini réseau” ont été mis en place dans des services de chimiothérapie, stérilisation, imagerie médicale, biologie médicale et urgences.

Ce lundi 8 mars, un “mini réseau provisoire” devait être lancé aussi pour les salaires. Ceux de février avaient été calqués sur un autre mois, mais de fait ne pouvaient tenir compte des permanences, des nuits etc.

À partir du 15 mars, les équipes pourraient avoir de nouveau accès à Internet, à leur messagerie Outlook (mais sans historique) ainsi qu'”au nouvel environnement Citrix” (logiciel permettant d’accéder au réseau). Des logiciels comme Word ou Excel pourraient aussi être disponibles à cette date.

Étapes importantes en avril

En avril, d’autres étapes sont espérées. Par ordre de priorité : restauration de la gestion des ressources humaines, restauration de la gestion administrative du patient, restauration de la gestion économique financière, restauration du système pour les dossiers patients informatisés, redémarrage de l’activité de radiothérapie en nombre limité de postes de travail, reconstruction du réseau interne de la biologie médicale, remise en service de la chimiothérapie et de l’imagerie médicale.

Après la cyberattaque, les équipes de l’hôpital avaient prévenu que le processus pourrait prendre “des semaines” et s’étaient montrées prudentes devant l’optimisme affiché par le gouvernement . Mi-février, le secrétaire d’État au numérique, Cédric O, avait indiqué sur Twitter que “la situation devrait rentrer dans l’ordre dans les prochains jours”. Il s’est repris en fin de mois, précisant qu’il faudra “plusieurs semaines avant un retour à la normale”.

Lire l’article original