20 avril 2021

Covid-19 : le taux d’incidence dans les Landes est parmi les plus bas de toute la métropole

Plus de 500 dans les Alpes-Maritimes, plus de 400 dans le Pas-de-Calais, plus de 300 en Seine-et-Marne, dans la Somme, le Val-d’Oise, on encore 288 en Moselle : en ces tout premiers jours du m… Lire l’article original

Alors que l’épidémie inquiète de plus en plus dans certaines régions du Nord, de l’Est et du Sud, les courbes continuent de baisser dans le département

Plus de 500 dans les Alpes-Maritimes, plus de 400 dans le Pas-de-Calais, plus de 300 en Seine-et-Marne, dans la Somme, le Val-d’Oise, on encore 288 en Moselle : en ces tout premiers jours du mois de mars, le nombre de cas positifs pour 100 000 habitants, un des principaux marqueurs de l’épidémie de Covid-19, semble flamber dans certaines régions du Nord, de l’Est, du Sud de l’Hexagone, ainsi qu’en Île-de-France. Mais à l’inverse, dans le Sud-Ouest, le reflux se confirme, en même temps que débute le printemps météorologique.

Alors que les voisins du Pays basque connaissent un des taux de contamination les plus bas de France, les Landes affichent un taux d’incidence de 77 à la date du mardi 2 mars, selon le site de référence, CovidTracker , de plus en plus loin de la moyenne nationale (222) mais de plus en plus près du chiffre sous lequel un territoire n’est plus considéré en alerte (50).

Dans toute la Nouvelle-Aquitaine, seules la Creuse (65) et les Pyrénées-Atlantiques (52) présentent un taux d’incidence plus faibles que les Landes au 2 mars. Si l’on étend la comparaison à l’ensemble de la France métropolitaine, il n’y a que deux départements qui font mieux : le Finistère (54) et le Lot (61). L’Aveyron n’est pas loin derrière (79).

Pour rappel, entre le 11 et le 18 février, quand le taux d’incidence dans les Landes repassait sous les 100, la moyenne nationale était encore en-dessous des 200 (190).

Moins de 4% de tests positifs

Autre signe encourageant, la proportion de tests positifs continue de baisser : en quinze jours, elle est passée de 4,4 % à 3,7%. En moyenne, 45 cas quotidiens ont été enregistrés dans la dernière semaine de février. A noter que le nombre de tests réalisés par jour, en baisse constante depuis fin janvier, est repartie à la hausse depuis fin février.

Alors qu’aucun décès n’a été à déplorer entre le 24 février et le 2 mars dans le département, la tension hospitalière se relâche elle aussi. Après une admission en début de semaine, sept personnes étaient en réanimation entre Mont-de-Marsan et Dax le 2 mars, ce qui correspond à un taux d’occupation de 50% selon CovidTracker (début janvier, l’ARS décomptait pourtant 18 lit de réa dans le département).

>>> “On ne relâche pas” : le responsable de l’ARS revient sur un an d’épidémie de Covid dans les Landes

Ce qui est sûr, c’est que le nombre de sorties de l’hôpital (3,3) représente toujours plus du double des entrées (1,6). Mardi, après trois nouvelles admissions, 63 personnes étaient hospitalisés pour cause de Covid dans les Landes, où le seul chiffre qui monte encore est celui de la vaccination : il atteignait 5,3 % de la population le 1er mars.

Attention toutefois à ne pas tomber dans un optimisme trop naïf. La tendance peut en effet être amenée vite changer, notamment sous l’effet des variants, dont on sait qu’ils se propagent plus rapidement. Celui venu d’Angleterre a été le premier repéré dans les Landes, l’ARS a confirmé en fin de semaine dernière que ceux d’Afrique-du-Sud et du Brésil circulaient également dans le département.

Lire l’article original