28 juillet 2021

Covid-19 : dans quelles agglomérations du Sud-Ouest vaccine-t-on le plus, et le moins ?

Vacciner à tout prix ! C’est le message que véhicule, depuis plusieurs jours, le gouvernement, inquiet de la montée en puissance du variant Delta. Suite à l’allocution d’Emmanuel Macron, lors de laque… Lire l’article original

Par Olivier Saint-Faustin

D’une agglomération à l’autre, le taux de vaccination peut être très inégal, selon des données mises en ligne par l’Assurance-maladie. Le point sur les bons et les mauvais élèves en Nouvelle-Aquitaine

Vacciner à tout prix ! C’est le message que véhicule, depuis plusieurs jours, le gouvernement, inquiet de la montée en puissance du variant Delta. Suite à l’allocution d’Emmanuel Macron, lors de laquelle un arsenal de mesures incitatives a été annoncé, le message a, semble-t-il, été entendu : mardi, en 24 heures, le record d’injections a été battu en France, avec près de 800 000 doses administrées.

Une nécessité au regard du taux encore très disparate de vaccination contre le Covid-19 d’une agglomération ou communauté de communes (CdC) à l’autre. Fin juin, l’Assurance-maladie a mis en ligne, sur son site Data vaccin Covid, le pourcentage de personnes vaccinées, avec une ou deux doses, dans chacun des 1 254 établissements publics de coopération intercommunale de France. Voici ce qu’il faut retenir de la situation en Nouvelle-Aquitaine selon les dernières données disponibles, arrêtées au dimanche 27 juin.

Assurance maladie

Les CdC au top

Dans la région, la palme de la CdC la plus vaccinée revient à celle de Vézère Monédières Millesources (Corrèze) : 62,5 % des habitants y ont reçu une première dose, et 48,7 % bénéficient d’un schéma vaccinal complet. Deux autres CdC atteignent ou franchissent la barre des 60 % de primo-vaccinés : celle du Pays de Lubersac-Pompadour (Corrèze, 61,7 % et 48,7 %), et celle des Coteaux et Vallées de Luys (Landes, 60 % et 38 %).

D’autres CdC flirtent avec ce seuil des 60 %. Citons celle de Royan Atlantique, en Charente-Maritime, avec 59,6 % et 42,2 %, celle du bassin d’Arcachon (Cobas, Gironde), avec 59,1 % et 42,7 %, ou encore celle du Haut Limousin en Marche (Haute-Vienne), avec 58,4 % et 41,9 %.

Sur le meme sujet

Celles qui doivent mieux faire

Loin de ces performances, d’autres CdC se distinguent par une couverture vaccinale très en retrait. Dans le Sud-Ouest, les taux les plus faibles, et de loin, sont observés en Gironde, dans la CdC Latitude Nord Gironde (Saint-Mariens, Laruscade, Cézac, etc.), qui compte seulement 38,5 % de primo-vaccinés, et 20,5 % de personnes ayant reçu deux injections.

Partout ailleurs, au moins 43 % des personnes ont reçu une dose. La couverture reste toutefois faible dans la CdC du Grand-Cubzaguais (Gironde), avec 43,5 % et 22,7 %, dans la CdC Médullienne (Gironde), avec 45,4 % et 24,5 %, ou encore dans les CdC Aunis Sud et Aunis Atlantique (Charente-Maritime, respectivement 45,9 %-24,9 % et 46,4 %-24,7 %).

Les principales villes

Dans les principales agglomérations de la région, les chiffres sont aussi très variables. Bordeaux (49,6 % et 29,2 %), Agen (48,5 % et 32,4 %) et Bergerac (47,4 % et 31,7 %) ferment la marche, avec moins de 50 % de primo-vaccinés au 27 juin. Un chiffre à relativiser, la population n’étant évidemment pas équivalente d’une ville à l’autre.

Juste au-dessus de la barre des 50 %, viennent Angoulême (50,5 % et 31,2 %) et Périgueux (51,4 % et 36,2 %). Enfin, les performances sont satisfaisantes dans cinq agglomérations : celles de La Rochelle (53,3 % et 32,4 %), de Pau (54,1 % et 35,8 %), de Mont-de-Marsan (54,6 % et 35,2 %), de Bayonne (55 % et 36,5 %) et de Dax (55,2 % et 35,9 %).

Sur le meme sujet

Lire l’article original