21 juin 2021

Covid-19 dans les Landes : les forces de l’ordre ont les gestes barrières à l’œil

Ce samedi 5 juin, la police nationale a effectué des contrôles du respect des mesures sanitaires en vigueur au centre commercial du Grand Moun, à Saint-Pierre-du-Mont. Port du masque, gel hydroalcooli… Lire l’article original

En raison du taux d’incidence à la hausse dans le département ces derniers jours, policiers et gendarmes effectuent ce week-end des opérations de contrôle du respect des consignes de sécurité sanitaire, en lien avec la préfecture

Ce samedi 5 juin, la police nationale a effectué des contrôles du respect des mesures sanitaires en vigueur au centre commercial du Grand Moun, à Saint-Pierre-du-Mont. Port du masque, gel hydroalcoolique à disposition à l’entrée des magasins, distanciation physique et jauges respectées, voilà ce que les forces de l’ordre avaient en ligne de mire, dans un lieu de brassage de population et propice aux rencontres.

Sur le meme sujet

Certes, la tendance des dernières semaines est à un retour à un semblant de vie normale, et une prochaine étape de déconfinement est prévue au niveau national mercredi 9 juin. Mais dans les Landes, la découverte de plusieurs dizaines de cas du variant indien, ou delta, ces trois derniers jours, et un taux d’incidence à la hausse, de 96 pour 100 000 habitants au 4 juin, soit plus haut que l’incidence moyenne en France à 91, incitent la préfecture à mettre l’accent sur les contrôles et la sensibilisation, pour prévenir tout relâchement.

Garder la maîtrise de la situation

Policiers et gendarmes des Landes sont encore mobilisés jusqu’à dimanche pour des opérations de contrôle des gestes barrières et du couvre-feu, notamment ce samedi soir dans le Pays Born, de Biscarrosse à Mimizan en passant par Parentis-en-Born, en patrouille en ville comme au cours de contrôles routiers.

Sur le meme sujet

Pour compléter le dispositif, de larges opérations de dépistage auront lieu mercredi 9 juin toute la journée, l’une au Grand Moun et l’autre à Peyrehorade, comme celle organisée à Pouillon vendredi 4 juin. « Pour conserver une situation maîtrisée », indique la préfecture. Maîtrise qui passe aussi par la campagne de vaccination en cours pour rechercher l’immunité collective, dans un département qui a été plus épargné par le Covid-19 jusque-là que d’autres territoires. Aujourd’hui, 22 % des Landais ont reçu les deux doses de vaccin.

Lire l’article original