17 septembre 2021

Covid-19 : 60% des adolescents landais ont déjà reçu une dose de vaccin, le plus fort taux en France

La vaccination des 12-17 ans est autorisée depuis le 15 juin 2021.
Un mois et demi après, ils sont 60% à avoir reçu au moins une dose de vaccin dans les Landes, cela représente 16 000 adolescents. Un chiffre qui classe les Landes premier département dans la vaccination de ses jeunes. Lire l’article original

60% c’est 6 sur 10. Aujourd’hui, dans les Landes, ils sont 60% des adolescents de 12 à 17 ans à avoir déjà reçu au moins une dose de vaccin anti-Covid. Un taux nettement supérieur au pourcentage de la région Nouvelle-Aquitaine de 38% et à celui national de seulement 35,5%. 

Landes meilleur département pour la vaccination des adolescents

Les Landes sont le département de France où les jeunes sont le plus vaccinés. Et de loin, le second département, c’est l’Allier avec 50,9% de ces adolescents de 12 à 17 ans primo vaccinés. Au centre de vaccination de l’Auberge Landaise, à Mont-de-Marsan, plusieurs raisons sont évoquées par les adolescents. Pour Emy c’est le retour à la vie normale qui l’a persuadée : ” on est jeune donc ceux qui sortons le plus et qui prenons le plus de risque. C’est aussi nous qui respectons le moins les mesures sanitaires, donc si on veut retrouver un peu notre vie d’avant, le vaccin c’est sûrement la meilleure solution possible.” Pour Cédric, papa de Mael 12 ans qui a reçu sa première dose fin juillet le motif est scolaire : “Quand on a entendu les dernières restrictions sanitaires pour le collège, on a vite basculé vers le vaccin pour qu’il puisse aller au collège et ne doive suivre les cours en distanciel en cas de contamination dans sa classe.”

Un dispositif de proximité, pour vacciner les adolescents 

Pour Didier Couteaud, délégué départemental de l’ARS, un si haut taux de primo vaccinés chez les 12 -17 ans s’explique par un dispositif de vaccination de proximité.  “On a distribué du Pfizer dans les pharmacie, chez les médecins de familles, en plus des centre de vaccination, donc on a  eu plus de solution de vaccination à proximité du logement familial que dans les autres départements.” Pour lui l’impact du variant delta sur le département a également incité les jeunes à se faire vacciner. 

Lire l’article original