30 juillet 2021

Coronavirus : vaccination, taux d’incidence, hospitalisations, où en est l’épidémie en Nouvelle-Aquitaine ?

INFOGRAPHIE – Alors que le pass sanitaire entre en vigueur pour les lieux de loisirs et de culture de ce mercredi, France Bleu fait le point sur la pandémie de coronavirus en Nouvelle-Aquitaine. Cinq départements de la région affichent des taux d’incidence supérieurs au seuil d’alerte. Lire l’article original

Des courbes de taux d’incidence qui grimpent en flèche subitement et un littoral largement plus touché que l’intérieur des terres : c’est ce que l’on peut retenir de la situation épidémiologique du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine ce mercredi 21 juillet 2021, un an et demi après le début de la crise. Partout en France, les zones touristiques voient l’épidémie de coronavirus flamber cette semaine et notre région n’échappe pas à la règle. A l’heure où le pass sanitaire est désormais nécessaire dans certains lieux publics et quand le Premier ministre affirme que nous sommes entrés dans la quatrième vague de la pandémie, France Bleu fait le point sur la circulation du Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine.

Cinq départements au-dessus des seuils d’alerte

La Charente-Maritime avec 171,5 cas pour 100.000 habitants est le département le plus touché de la région. À tel point que la préfecture a décidé de rendre à nouveau obligatoire le port du masque dans 45 communes du département. Affichent aussi des taux d’incidence supérieurs à 100 cas pour 100.000 habitants au 17 juillet, la Gironde (132,7), les Landes (122,6) et les Pyrénées-Atlantiques (111,5). Dans les Pyrénées-Atlantiques, le préfet a précisé ce mardi qu’il y a “une vraie différence entre le Pays basque et le Béarn”, autrement dit entre la côte et l’intérieur des terres. À Bordeaux, une série de soirées techno organisées dans une boîte de la ville a créé un cluster où l’Agence régionale de santé dénombrait mardi 81 cas positifs et 2.000 cas contacts. Les Deux-Sèvres ont également franchi le seuil d’alerte mais ne franchissent pas la barre symbolique des 100 cas pour 100.000 habitants. 

Les mesures barrières toujours d’actualité

Pour Laurent Filleul, épidémiologiste de Santé Publique France en Nouvelle-Aquitaine, le brassage des population lié aux vacances est en cause. Laurent Filleul, interrogé par France Info, insiste : “On s’est tous focalisés sur la vaccination et on a oublié que, tant que l’immunité collective n’était pas atteinte, les mesures barrières restaient vraiment la seule mesure efficace pour éviter les contaminations.” Enfin, du côté des hospitalisations, on n’observe pas, pour l’instant, de suractivité telle que lors des précédentes vagues de la pandémie.

Les chiffres du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine

Vaccination, taux d’incidence par département, hospitalisations, décès : retrouvez ci-dessous le détail des chiffres de Santé Publique France disponibles ce mercredi. 

Lire l’article original