20 avril 2021

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : la propagation des variants, source d’inquiétude

Plusieurs départements de Nouvelle-Aquitaine enregistrent une baisse de leur taux d’incidence et le nombre de personnes hospitalisées semble marquer le pas dans la région. Pour autant, la propagation des variants reste une source d’inquiétude. Lire l’article original

Avec un taux d’incidence à 110,4 pour 100.000 habitants en Nouvelle-Aquitaine contre 150,3 la semaine dernière, il semble que la pandémie de coronavirus marque le pas mais cela pourrait n’être que temporaire car les variants du Covid-19 se propagent. Selon les relevés effectués par Santé Publique France, on observe également une diminution du nombre de personnes hospitalisées. Parallèlement, la campagne de vaccination se poursuit avec plus de 295.000 personnes vaccinées le 24 février (soit 4,9% de la population totale de la région). Ce vendredi dans son bulletin hebdomadaire, Santé Publique France insiste sur le fait que les indicateurs de circulation du virus restent à des niveaux élevés tandis que l’Agence régionale de santé s’inquiète de la propagation des variants du Covid-19 dans notre région. 

NB : retrouvez tous les derniers chiffres par département (parfois plus récents que ceux présentés par Santé Publique France dans son point épidémiologique) en fin d’article.

Propagation des variants

L’Agence régionale de santé explique ce vendredi que, pour la semaine du 16 au 22 février 2021, sur une bonne moitié des tests positifs où la présence des variants a été vérifiée, 41,7% font état de la présence du variant “britannique” et 4,1% des autres variants. “L’actualité d’autres départements durement touchés montre qu’en raison de leur forte contagiosité, les nouveaux variants peuvent rapidement faire basculer la situation sanitaire d’un territoire” écrit l’ARS qui rappelle l’importance de respecter gestes barrières et couvre-feu.

Des taux d’incidence toujours variables selon les départements

Pour la semaine du 14 au 21 février, la majorité des départements de Nouvelle-Aquitaine affichent un taux d’incidence en baisse par rapport à la semaine précédente. C’est le cas notamment des Pyrénées-Atlantiques qui sont à 58 cas de Covid-19 pour 100.000 habitants mais le préfet rappelait ce jeudi que “l’heure n’est pas à l’assouplissement des mesures”. D’ailleurs, on observe aussi une hausse de ce taux d’incidence en Charente, Corrèze, Gironde, Vienne et Haute-Vienne. Toutes les tranches d’âge restent touchées et, d’après l’Agence régionale de santé, la tendance de ces derniers jours est à une augmentation du nombre de personnes contaminées. 

Nouveau traitement pour les patients “à haut risque de formes graves”

Les patients atteints par le Covid-19 et à haut risque de formes graves peuvent désormais bénéficier d’un nouveau traitement, par des anticorps monoclonaux annonce l’Agence régionale de santé. Ce traitement s’adresse à ce jour aux adultes ayant un déficit d’immunité ou âgés de plus de 80 ans. Cinq établissements de Nouvelle-Aquitaine vont pouvoir prendre en charge des patients dans ce cadre.

1215 personnes hospitalisées 

Au 23 février 2021, 1279 personnes sont hospitalisées pour Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine, dont 175 en services de réanimation ou soins intensifs (contre respectivement 1368 et 188 la semaine précédente). Les hospitalisations diminuent tandis que les admissions en réanimation restent stables cette dernière semaine. 

2761 décès avec mention de Covid-19

2761 décès avec mention de Covid-19 ont été reçus via la certification électronique des décès au 25 février. D’après les critères de Santé Publique France, la région n’est pas marquée par un excès de mortalité élevé. “Néanmoins, une surmortalité modérée est observée pour le département de la Dordogne pour la deuxième semaine consécutive” souligne Santé Publique France.

Les chiffres du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine

Lire l’article original