12 avril 2021

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : des taux d’incidence en hausse surtout chez les enfants et adolescents

Le nombre de nouveaux cas de Covid-19 détectés est globalement en hausse dans tous les départements de la région, mais particulièrement chez les moins de 15 ans, précise Santé Publique France dans son bulletin épidémiologique publié ce vendredi. Le nombre de personnes hospitalisées reste “stable”. Lire l’article original

Les tests salivaires dans les écoles se sont intensifiés, et font remonter les taux d’incidence en Nouvelle-Aquitaine. Il y a eu une forte hausse de l’activité de dépistage chez les moins de 15 ans, +62% la semaine dernière. Le taux d’incidence augmente donc dans cette classe d’âge, pour s’établir à 111 nouveaux cas pour 100.000 habitants la semaine du 8 au 14 mars. Mais ce sont toujours les 15-44 les plus touchés dans la région, précise Santé Publique France ce vendredi, avec un taux d’incidence à 185. Globalement, il est en hausse sur toutes les classes d’âge, sauf chez les personnes âgées de 75 ans et plus.

L'évolution des taux d'incidence par catégories d'âge.
L’évolution des taux d’incidence par catégories d’âge.Santé Publique France

NB : retrouvez les derniers chiffres par département (parfois plus récents que ceux présentés par Santé Publique France dans son point épidémiologique) et leur évolution dans l’infographie en fin d’article.

Des taux d’incidence en hausse partout

La situation n’est pas la même partout. Les Pyrénées-Atlantiques affichent toujours le taux d’incidence le plus bas de la région (65,6 nouveaux cas pour 100.000 habitants au 15 mars sur les sept jours précédents) tandis que la Vienne et les Deux-Sèvres sont passés au dessus de 200. Trois autres départements sont au dessus de 150 nouveaux cas pour 100.000 habitants : la Charente, la Corrèze, et la Gironde. Ces départements qui présentent des chiffres particulièrement élevés sont aussi les cinq départements qui ont les taux de dépistage les plus élevés de la région, précise Santé Publique France.

Là où l’augmentation est la plus forte : Dordogne, Gironde, Charente et Charente-Maritime. Là où les taux d’incidence sont “relativement stables” : Corrèze, Creuse, Deux-Sèvres et Vienne.

Des hospitalisations stables

“Après la diminution observée début février, l’occupation des lits pour Covid-19 (hors transfert) en Nouvelle-Aquitaine est stable depuis trois semaines” précise encore Santé Publique France. Ce jeudi, 1155 patients atteints de Covid-19 étaient hospitalisés, contre 1164 la semaine dernière. Le bulletin poursuit : “Parmi les patients hospitalisés, près de 70 % ont plus de 70 ans. Près d’un tiers des patients (32,3 %) sont hospitalisés en Gironde, 11,2 % en Dordogne et 9,2 % dans les Pyrénées-Atlantiques.” 

Dimanche dernier, le porte-parole du gouvernement avait annoncé depuis Bordeaux un transfert massif de patients Covid d’Ile-de-France vers la région. Mais le projet a été abandonné mercredi, devant l’opposition des familles. Deux patients devaient être transférés ce vendredi à Bayonne. Avec 198 personnes hospitalisées en réanimation ou soins intensifs pour Covid-19 dans la région (sur 434 disponibles hors période exceptionnelle), moins de la moitié des lits de réanimation sont occupés. La Nouvelle-Aquitaine reste la seule région de France qui peut encore accueillir des patients d’autres régions. 

3034 décès avec mention de Covid-19

Au 18 mars 2021, en Nouvelle-Aquitaine, 3034 décès avec mention de Covid-19 ont été reçus via la certification électronique des décès, soit 153 morts supplémentaires en une semaine. Les départements qui ont recensés le plus de décès sont la Gironde (16), la Charente-Maritime et la Corrèze (14).

82% des décès dans la région depuis le début de l’épidémie concernent des personnes âgées de plus de 75 ans ou plus, et “plus de la moitié (60%) avaient au moins une comorbidité renseignée dans le certificat de décès”, précise encore Santé Publique France. 11 personnes de moins de 45 ans qui avaient le coronavirus sont mortes, cinq d’entre elles présentaient un autre facteur de risque (obésité, problème cardiaque, hypertension…).

Près de 10% de la population vaccinée en Nouvelle-Aquitaine

Ce jeudi, 9,5% de la population de la région (soit près de 570.000 personnes) avait reçu au moins une dose de vaccin. Plus d’une personne sur quatre a reçu le vaccin AstraZeneca, dont l’administration doit reprendre ce vendredi après-midi, après avoir été stoppée quelques jours en raison de doutes sur de possibles effets secondaires graves. Au 16 mars, 70% des personnes vaccinées avaient reçu une injection de vaccin Pfizer-BioNTech, et 3,3% le vaccin Moderna.

Les chiffres du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine

Lire l’article original