20 avril 2021

Coronavirus en Nouvelle-Aquitaine : des taux d’incidence en hausse dans la plupart des départements

La pandémie de coronavirus repart à la hausse en Nouvelle-Aquitaine selon Santé Publique France ce vendredi. Les épidémiologistes relèvent partout une “augmentation de l’activité du virus” pour la semaine du 15 au 21 mars. Lire l’article original

Alors que la Nouvelle-Aquitaine affichait des résultats encourageants sur le front du coronavirus ces dernières semaines, le rapport hebdomadaire régional de Santé Publique France ce vendredi 26 mars relève une reprise de la circulation du Covid-19. Taux d’incidence, hospitalisations et admissions en réanimation : les indicateurs qui permettent d’évaluer la circulation du virus sont, soit stables, soit en hausse dans la région. Même si des disparités existent selon les territoires, les épidémiologistes relèvent partout une “augmentation de l’activité du virus” pour la semaine du 15 au 21 mars. 

Retrouvez les derniers chiffres par département (parfois plus récents que ceux présentés par Santé Publique France dans son point épidémiologique) et leur évolution dans l’infographie en fin d’article.

Taux d’incidence en hausse chez les 15-44 ans

Pour cette semaine-là, le taux d’incidence est en hausse dans toutes les classes d’âge souligne Santé Publique France. La plus forte hausse est observée chez les enfants de moins de 15 ans avec un taux qui atteint 145 pour 100.000 habitants (contre 113,2 en semaine 10, soit une hausse de 28 %). Le taux le plus important est toujours observé chez les 15-44 ans (227 pour 100.000 habitants). 

Dans le détail, les taux d’incidence augmentent dans tous les départements à l’exception des départements des Landes et du Lot-et-Garonne. Une forte progression est observée dans les Deux-Sèvres (+ 57 %), en Dordogne (+ 40 %), dans les Pyrénées-Atlantiques (+ 33 %) et en Charente-Maritime (+ 31 %). Désormais, sept départements observent des taux d’incidence au-dessus de 150 pour 100.000 habitants : la Charente, la Corrèze, la Dordogne, Gironde, les Deux-Sèvres, la Vienne et la Haute-Vienne.

“Tous les signaux virent au rouge” – Yann Bubien, directeur général du CHU de Bordeaux

Dans les hôpitaux, cette augmentation des taux d’incidence se répercute sur les lits disponibles. Le directeur général du CHU de Bordeaux, Yann Bubien, affirmait ce jeudi sur Twitter : “Tous les signaux virent au rouge”. 

Au 23 mars 2021, 1166 personnes étaient hospitalisées pour Covid-19 en Nouvelle-Aquitaine, dont 203 en services de réanimation ou soins intensifs (contre respectivement 1157 et 193 la semaine précédente). Après la diminution observée début février, l’occupation des lits pour Covid-19 (hors transfert) en Nouvelle-Aquitaine est stable depuis fin février. Parmi les patients hospitalisés, près de 70 % ont plus de 70 ans. Près d’un tiers des patients (35,6 %) sont hospitalisés en Gironde et 10,3 % en Dordogne. Les nombres de nouvelles hospitalisations et de nouvelles admissions en réanimation sont en légère hausse ajoute Santé Publique France. 

Enfin, 3004 décès avec mention de Covid-19 ont été reçus via la certification électronique des décès au 23 mars. Ce sont 63 décès supplémentaires au cours de la semaine dernière. Parmi les patients décédés, la majorité (82%) étaient âgés de 75 ans ou plus. La majorité (60%) avait au moins une comorbidité connue renseignée dans le certificat de décès.

Les chiffres du coronavirus en Nouvelle-Aquitaine

Lire l’article original