17 mai 2021

Coronavirus : dans les Landes, on ne jette pas de doses de vaccin dit l’ARS

Élargir la vaccination à tous les volontaires pour ne pas perdre de doses et pour remplir les centres de vaccination. C’est le bruit qui monte depuis plusieurs jours avec des médecins mais aussi des élus locaux qui le demandent, par exemple en Seine-Saint-Denis. Qu’en est-il dans les Landes ? Lire l’article original

Élargir la vaccination aux volontaires sans limite d’âge pour ne pas perdre de doses et pour remplir les centres de vaccination qui auraient trop de créneaux libres. C’est la petite musique qui monte ces derniers jours . Des médecins mais aussi des élus locaux, comme par exemple en Seine-Saint-Denis, en font la demande.  Mais qu’en est-il dans les Landes ? Reste-t-il des doses de vaccin sur les bras des centres de vaccinations ? Y a t il des créneaux de vaccination non pourvue dans le département ? Des doses sont elles jetées ?

Plus de 100 créneaux libres à Mont-de-Marsan 

Des créneaux de vaccination libres, il y en a dans les Landes. Mais si l’on en croit le site Doctolib, c’est principalement, voire uniquement à Mont-de-Marsan, à l’Auberge Landaise, qu’ils sont les plus nombreux. Le centre de vaccination montois affichait ce mercredi 47 rendez-vous disponibles pour ce lundi 3 mai avec le Pfizer réservé au plus de 60 ans, 73 rendez-vous disponibles le mardi 4 mai etc …  

Capture d'écran réalisée ce mercredi 24 avril à 15 heures du site Doctolib pour le centre de vaccination de Mont-de-Marsan.
Capture d’écran réalisée ce mercredi 24 avril à 15 heures du site Doctolib pour le centre de vaccination de Mont-de-Marsan. Capture d’écran

L’explication de ces nombreux rendez vous libres serait multiple.  D’abord, le centre de vaccination montois ouvre ses rendez-vous petit à petit, en fonction des livraisons. L’hôpital est prévenu des livraison au mieux avec 15 jours d’avance. Il ouvre donc des créneaux en fonction. Ensuite, il y aurait, c’est vrai, un ralentissement des prises de rendez vous par téléphone et par les plateformes internet. Pour autant, pour les jours cités ci-dessus, lundi et mardi, déjà près de 400 injections étaient prévues. 

En fait, pour les vaccin à ARN messager, Pfizer ou Moderna, l’Agence Régionale de Santé confirme que le département des Landes fonctionne à flux tendu. Les doses ne sont pas stockées faute de volontaires, au contraire, il y aurait plus de demande que de dose disponible. 

Plus de difficulté pour l’AstraZeneca 

En revanche, ce qui serait vrai pour les vaccins ARN, est plus nuancé pour l’ Astrazeneca et sa mauvaise presse. En cause, cette fois, la liste des professions à risque de plus de 55 ans qui ne se précipitent pas pour se faire vacciner. Les enseignants, les policiers, les professionnels de la protection de l’enfance, etc …  

En 10 jours, l’ARS avait ainsi réservé 1000 doses d’AstraZeneca pour ces profils. Un peu moins de la moitié des doses ont trouvé preneur (481 doses utilisées).  Mais “on ne jette rien” prévient Didier Couteau, directeur départemental de l’Agence Régionale de Santé. Selon lui, un flacon d’AstraZeneca ouvert et pas entièrement utilisé dans un centre de vaccination peut être rapidement apporté à un médecin généraliste pour sa patientèle. Les professionnels de santé se sont organisés pour ça. Le directeur départementale de l’ARS cite ainsi un exemple autour de Biscarrosse. 300 doses d’AstraZeneca pour ces profession à risques n’avaient pas trouvé de bras pour être injectées, ces doses ont été données aux médecins généralistes des alentours qui eux, avaient du monde sur liste d’attente. 

Dans les Landes ce mercredi, 154 000 doses de vaccins avaient été injectées (1ère et 2ème doses confondue). 27% de la population landaise a ainsi reçu au moins une dose, ce qui est bien mieux que la moyenne nationale (22%). Enfin, en tout, autour de 3000 doses d’AstraZeneca ont été injectées chaque semaine au mois d’avril dans les Landes. 

Lire l’article original