13 avril 2021

Coronavirus : dans les Landes, le taux d’incidence double en un mois

Le taux d’incidence a fortement augmenté dans les Landes : 248 cas positifs pour cent mille habitants, contre 97 il y a un mois, début janvier. Plusieurs raisons peuvent expliquer cette accélération selon Santé Publique France. Lire l’article original

Le virus circule activement dans notre département, bien plus qu’avant. Tous les indicateurs sont à la hausse, notamment le taux d’incidence. Il s’élève ce lundi 1er février à 248, alors qu’il était de 97, il y a un mois, début janvier. Plusieurs facteurs peuvent expliquer cette augmentation de la circulation du virus, selon Santé Publique France.

Le taux d’incidence sous la barre des 100 début janvier

Il y a un mois, France Bleu Gascgone vous expliquait que le virus circulait moins dans le département : tout début janvier, le taux d’incidence était passé sous la barre des 100. Mais un mois après, le taux d’incidence a plus que doublé : il est passé de 97 à 248 cas positifs pour 1000 habitants. 

Selon Laurent Filleul, responsable de l’antenne Santé Publique France en Nouvelle Aquitaine, plusieurs raisons peuvent expliquer ce rebond. Premièrement, début janvier, les chiffres concernant la période de fête de fin d’année n’étaient pas encore connus. Les rassemblements à Noël et au nouvel an des Landais ont pu faire augmenter la circulation du virus.

Ensuite, “si le taux d’incidence augmente, c’est aussi parce qu’on teste massivement dans les Landes. Plus de 3400 tests pour 100 000 habitants, c’est énorme”, confie Laurent Filleul. Enfin, il y a les nouveaux variants du Covid-19. Même si Santé publique France n’a pas de données à ce jour concernant les Landes, l’agence remarque une augmentation de la circulation dans plusieurs départements : une augmentation qui pourrait donc s’expliquer aussi par ces variants, beaucoup plus contagieux. 

Forte hausse du taux d’incidence chez les jeunes

Selon Santé Publique France, on observe aujourd’hui une forte hausse du taux d’incidence chez les jeunes de moins de 15 ans. Mais, là où l’incidence augmente le plus, c’est chez les 15-44 ans. C’est donc dans la partie de la population active, qui travaille et se déplace, que le virus circule le plus. “Mais toutes les classes d’âge sont contaminées, assure l’agence publique. Et toutes sont concernées par une augmentation de la circulation du virus.”

Les Landes, deuxième département de Nouvelle-Aquitaine où le virus circule le plus

Le taux d’incidence dans les Landes, de 248, se situe juste derrière celui de la Dordogne, qui atteint les 275, et juste avant les Deux-Sèvres, qui atteint les 222. Mais le responsable de l’antenne régionale de Santé Publique France rappelle que “l’épidémie ne respecte pas les limites administratives. On regarde département par département mais en réalité le taux d’incidence augmente dans toute la région.”

Lire l’article original