18 octobre 2021

Cas suspect de grippe aviaire dans le Gers : fausse alerte, la zone de surveillance est levée dans les Landes

Après la découverte d’un cas suspect d’influenza aviaire dans un élevage de canards de Cazaubon, dans le Gers, trois communes des Landes étaient placées sous surveillance renforcée. Les résultats du laboratoire sont tombés : il ne s’agit pas du virus de l’influenza aviaire. Lire l’article original

Les éleveurs landais attendaient le résultat des laboratoires avec impatience. Après la découverte d’un cas suspect dans le Gers, à Cazaubon, les résultats de l’enquête épidémiologique, menée par les services vétérinaires, sont tombés : il s’agit d’une fausse alerte, ce n’est pas le virus de l’influenza aviaire. La surveillance renforcée, imposée dans trois communes landaises (Parleboscq, Escalans et Gabarret) est donc levée.

Fin des mesures drastiques dans trois communes landaises

Ce cas suspect a été découvert dans un élevage de canards du Gers, sur la commune de Cazaubon, qui se situe à la limite avec les Landes. Les trois communes landaises ont donc été placées sous surveillance renforcée, appelée zone de contrôle temporaire. Comme l’imposait le décret pris par la préfecture des Landes, les éleveurs de Parleboscq, Escalans et Gabarret devaient donc respecter de mesures drastiques. Aucune volaille ou autre oiseau ne devait entrer ou sortir des exploitations. Les éleveurs devaient également maintenir confinées toutes leurs volailles. 

Mais la préfecture du Gers l’assure, il ne s’agit pas d’un cas de grippe aviaire dans cet élevage de cannetons. La préfecture des Landes lève donc, dans la foulée, les mesures imposées à ces trois communes landaises.

Lire l’article original