28 juillet 2021

Béarn : les lombrics de la Ferme du Moutta finissent à l’autre bout de la Terre

« Comme une poubelle vivante. » C’est la définition la plus simple que l’on pourrait donner au lombricompostage. Julien Pungier, cogérant de la Ferme du Moutta, complète : « On y met les déchets, des … Lire l’article original

« Comme une poubelle vivante. » C’est la définition la plus simple que l’on pourrait donner au lombricompostage. Julien Pungier, cogérant de la Ferme du Moutta, complète : « On y met les déchets, des vers de terre, et cela devient un engrais 100 % naturel ». L’entreprise produit chaque année 30 tonnes de vers de terre, aussi appelés lombrics, dans sa ferme située à Boueilh-Boueilho-Lasque, en Nord-Béarn, ce qui en fait le premier producteur français.

S’ajoute à cela une activité de lombricomposteurs : depuis le dépôt situé à Bizanos, la Ferme du Moutta vend différents modèles de ces boîtes en plastique…

Lire l’article original