21 juin 2021

Basket (NM1) : Éric Bosc, première recrue de Dax-Gamarde

Dax-Gamarde tient sa première recrue. Via un post Facebook, le club rouge et noir a annoncé qu’Éric Bosc (2 m, 28 ans) fera partie de l’effectif de Denis Mettay, qui disputera sa troisième campagne en… Lire l’article original

Le poste 4/3 guadeloupéen, 7 ans d’expérience en NM1, est de retour dans les Landes où il a été formé

Dax-Gamarde tient sa première recrue. Via un post Facebook, le club rouge et noir a annoncé qu’Éric Bosc (2 m, 28 ans) fera partie de l’effectif de Denis Mettay, qui disputera sa troisième campagne en NM1.

L’ailier fort guadeloupéen arrive du C’Chartres Basket Masculine, où il sort d’une saison blanche, en raison d’une fissure au tendon du genou. « Il est revanchard », estime son futur coach. « On était en contact depuis plusieurs années, je suis ravi de pouvoir compter sur l’énergie » et la verticalité de ce joueur de complément, pouvant couvrir les postes d’ailier et d’ailier fort, « compétiteur, véritable guerrier en défense et doté de qualités athlétiques extraordinaires ».

Doté d’un CV confirmé en NM1, avec sept saisons à ce niveau, Bosc apportera son expérience de la division au DGB, au sein duquel il retrouvera le meneur Xane D’Almeida, une vieille connaissance. Les deux hommes ont notamment évolué ensemble et atteint les demi-finales de N1M avec Tarbes-Lourdes lors de l’exercice 2016-2017.

Sur le meme sujet

Éric Bosc ne sera pas vraiment dépaysé dans les Landes, sa terre d’accueil, lorsqu’il a débarqué dans la Métropole à 16 ans, pour rejoindre son frère aîné, Tony (passé par l’Elan Tursan, Pau Nord Est, l’ASCH et Coteaux du Luy), qui à l’époque évoluait au Stade Montois.

Après une saison en cadets à l’Élan Tursan, et un doublé champion des Landes et d‘Aquitaine, le natif de Saint-Claude va exploser en Occitanie, sous la conduite de son mentor, Alexandre Casimiri, coach de l’Union Tarbes-Lourdes, participant à la vertigineuse ascension du club, de la prénationale au troisième échelon hexagonal. Casimiri qu’Eric Bosc avait rejoint en 2018 du côté de Charleville-Mezières, où il tournait à une moyenne de 7,11 points et 4,11 rebonds en 25 minutes, sur un total de 26 matches disputés. Sans club après la rétrogradation du club ardennais, il avait rebondi à Chartres où il faisait office de 11e homme (4,2 points, 2,0 rebonds).

Son engagement sans faille et sa capacité à toujours progresser devraient lui permettre de vite trouver une place privilégiée au sein du collectif dégébiste 2021-2022.

Lire l’article original