3 octobre 2022

Avec Armagnac en fête, l’armagnac retrouve sa place

LABASTIDE D’ARMAGNAC

AEF2-Labastide.jpg

La place Royale offre son cadre à un exceptionnel marché aux armagnacs, qui regroupe 23 producteurs (photos Jean-Marie Tinarrage)

Depuis hier et jusqu’à cet après-midi à 17H, la 22e édition de l’Armagnac en fête bat son plein sur la place Royale où trône l’alambic, par qui tout est arrivé. Une manifestation dont le retour a été célébré par de nombreux amateurs qui ont rempli avec enthousiasme les tables dressées au cœur du marché aux armagnacs (23 producteurs et un verre découverte à 8 €), complété par les Sites Remarquables du Goût avec leurs produits d’exception et les Italiens de Cittaslow : une offre exceptionnelle pour un menu à composer sur place.

Petite cité de caractère

Pour simplifier le choix, l’association Armagnac en fête propose une formule à 12 € (plat dessert), avec ce dimanche du sanglier à la broche cuit sur place par les chasseurs. Et on n’oubliera pas non plus la rue de la gourmandise, à l’entrée de la manifestation (côté château du Prada), où l’accueil assuré par les producteurs de la région venus élargir la palette des tentations.

C’est dans ce cadre patrimonial et festif qu’a eu lieu la remise officielle du premier label Petites Cités de Caractère (PCC) à Alain Gaube, maire de Labastide d’Armagnac. La belle bastide du Bas-Armagnac est le premier site landais à être labellisé (plusieurs vont suivre), ce qui explique la présence de nombreux parlementaires et élus.

AEF1-Labastide.jpgOn retrouvait ensuite Alain Delage, président régional PCC, au rang des intronisés dans la confrérie de l’Escoubade aux côtés de l’architecte du patrimoine Catherine Virassamy (qui a conduit l’enquête préalable à l’inscription de l’armagnac au titre du patrimoine culturel immatériel), Patrick Fabos, président du BNIA (bureau national interprofessionnel de l’armagnac), Philippe Latry, président de la communauté de communes des Landes d’Armagnac, et le chanteur régionaliste David Olaïzola qui portait un toast à la convivialité gasconne et au bien vivre, menacés par certains esprits chagrins.

La fête continue aujourd’hui (entrée gratuite ; pass sanitaire) pour gourmands et curieux avec librairie régionaliste, animation musicale et remise des prix du concours des armagnacs landais.

Lire l’article original