21 avril 2021

AstraZeneca : l’ARS de Nouvelle-Aquitaine croule sous les appels depuis la suspension de la vaccination

Depuis l’annonce de la suspension de la vaccination avec les doses d’AstraZeneca, la cellule de crise de l’Agence Régionale de Santé à Bordeaux croule sous les appels de médecins, de pharmaciens et de patients inquiets. L’Agence Européenne des Médicaments rend son avis ce jeudi. Lire l’article original

Le vaccin AstraZeneca va-t-il à nouveau pouvoir être injecté en France? Le gouvernement attend l’avis de l’Agence Européenne des Médicaments qui sera rendu public ce jeudi pour trancher. En attendant, la cellule de crise de l’Agence Régionale de Santé de Nouvelle-Aquitaine à Bordeaux croule sous les appels de patients inquiets. Une cellule qui est d’ailleurs en première ligne depuis plus d’un an.

Rassurer et parfois temporiser

Les médecins chargés d’accueillir et d’orienter les professionnels de santé et les particuliers qui contactent la cellule de crise l’ont clairement constaté. Depuis l’annonce de la suspension de la vaccination avec AstraZeneca en début de semaine, le niveau des appels – jusqu’à 1000 par jour au plus fort de la crise – est reparti à la hausse. ” Nous avons des professionnels de santé qui nous appellent, mais aussi des patients inquiets, dont certains avaient reçu la première dose le matin même de la suspension” explique le Docteur Annie Burbaud, l’un des médecins mobilisés au sein de cette cellule de crise. ” Nous leur répondons qu’il s’agit d’un principe de précaution qui est appliqué, et tentons de les rassurer comme cela, en attendant d’avoir nous mêmes les réponses du gouvernement sur la reprise ou pas de cette vaccination“.

Des réponses qui sont parfois difficiles à donner, ou tout simplement évolutives. Ce qui conduit les personnels de l’ARS qui travaillent au sein de cette cellule de crise à réajuster en permanence leurs réponses. “Nous leur disons bien à chaque fois que les réponses que nous donnons sont valables à l’instant T mais peuvent évoluer en fonction des connaissances scientifiques, ou des décisions politiques, ou encore du niveau de l’épidémie“, précise le docteur France Dupuis, elle aussi mobilisée au sein de cette cellule de crise. Depuis son activation le 8 mars 2020, cette cellule de crise de l’ARS a traité plus de 500 000 appels au total et géré 2 500 clusters.

Pour contacter l’ARS : nouvelle-aquitaine.ars.sante.fr ou 09.69.37.00.33

Lire l’article original