11 avril 2021

Adishatz, la marque landaise de textile se développe

Reprise de l’ancienne usine Adidas à St Vincent de Tyrosse ? C’est ce qu’a dit Jean-Luc Lagrave sur France Bleu Gascogne jeudi dernier…1er avril. Un poisson, certes, mais c’était pour souligner sur l’importance de la relocalisation. Lire l’article original

Le dirigeant de la marque Adishatz voulait jouer avec l’actualité du 1er avril. Jean-Luc Lagrave était notre invité jeudi dernier, pour annoncer l’achat de l’ancienne usine Adidas de Tyrosse. Un poisson d’avril donc, dans le but de mettre en avant la fabrication textile, la relocalisation et l’industrialisation du secteur. La relocalisation, une notion importante à ses yeux.

Nous sommes la seule entreprise du département à avoir un atelier textile tout intégré.

A Saint Perdon, près de Mont de Marsan, Adishatz développe son activité avec la création prochaine d’un atelier textile tout intégré. Il s’agit d’une organisation verticale, qui permet toutes les opérations, dès la réception du tissu : la création, la découpe, la confection, la sérigraphie et la broderie. Un projet d’atelier tout en un. Au final, c’était l’activité de l’usine Adidas dans les années 90 à Saint Vincent de Tyrosse. 

Interview de Jean-Luc Lagrave dans la Nouvelle Eco, à écouter ici.

L’entreprise Adishatz est pratiquement en autarcie et elle peut travailler de cette manière ses propres marques comme Atelier A, et elle compte développer une collaboration avec la grande distribution sur le secteur pour des collections clés en main, dans le but de démocratiser le fabriqué en France auprès du grand public. Ce système d’atelier évite les surproductions, et reste dans l’écoresponsabilité. Jean-Luc Lagrave, le directeur de la marque, souhaite que les consommateurs deviennent des « consomm’acteurs ». 

La fast-fashion c’est certainement terminé : les gens vont certainement acheter moins, mais mieux, comme c’est le cas dans l’agro-alimentaire.

Sur le site de St Perdon, en plus de l’unité de confection, il est prévu prochainement un show room-boutique. 

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Lire l’article original