15 avril 2021

À l’hôpital Layné de Mont-de-Marsan, une année au cœur de la crise Covid

Dans le monde « d’avant », le service d’hygiène de l’hôpital était déjà transversal, son objectif principal était « de prévenir les infections associées aux soins », en réalisant « de la surve… Lire l’article original

Dans le monde « d’avant », le service d’hygiène de l’hôpital était déjà transversal, son objectif principal était « de prévenir les infections associées aux soins », en réalisant « de la surveillance de désinfection, de qualité de l’environnement, cela comprend également la prévention et la mise en place de protocoles et de procédures », détaille Nathalie Daraillans, cadre hygiéniste de l’hôpital montois.

La formation, l’évaluation, en lien avec tous les corps de métiers, du service d’entretien en passant par le choix du matériel, la sexagénaire qui est « en fin de carrière », comme elle dit en souriant, connaît. Ce qu’elle aime, c’est « accompagner les équipes et les aider, parce qu’elles ont de la ressource », mais aussi parce que ce mode de fonctionnement permet d’entretenir des relations plus saines avec elles.

Sur le meme sujet

Lire l’article original