12 avril 2021

60 000 rebonds : l’association comme un tremplin pour les chefs d’entreprises en difficulté

L’association recherche des bénévoles pour aider les entrepreneurs qui sont en liquidation judiciaire. Elle a besoin de coaches et de parrain pour leur permettre de se reconstruire. Lire l’article original

Depuis 2012, l’association 60 000 rebonds aide les entrepreneurs qui se retrouvent en liquidation judiciaire. Une aide apportée au niveau national par 1200 bénévoles. Dans notre région, ils sont plus de 160 : des coaches, des parrains et des experts. Tout repose sur le bénévolat pour ce dispositif d’accompagnement crée pour reconstruire la personne sur le plan personnel et sur le plan professionnel. Quand l’entrepreneur se tourne vers l’association, il est soutenu par un binôme : un coach et un parrain le suivent, un accompagnement qui peut durer jusqu’à 2 ans précise l’une des représentantes de l’association, Armelle Coudene.

Interview de Armelle Coudene dans la Nouvelle Eco, à écouter ici.

L’association recherche des bénévoles.

Les entrepreneurs en difficultés dans leur parcours peuvent s’appuyer sur 3 piliers. D’abord les coaches. 7 séances d’une heure et demie sont prévues avec un coach, qui va s’occuper de l’entrepreneur, l’aider à reconstruire son socle personnel. Ensuite le parrain ou la marraine va l’aider à réflechir à un nouveau projet, pour voir ce qu’il veut faire, s’il souhaite devenir salarié ou se relancer dans l’entreprenariat – aujourd’hui, c’est 50-50 dans le choix précise Armelle Coudene. Et puis l’expert intervient à son tour, toujours bénévolement, pour l’aiguiller grâce à son expérience.
En plus de ce dispositif, des ateliers en visio sont proposés autour de différentes thématiques, et une réunion mensuelle en collectif est organisée pour rompre l’isolement. Par exemple à Dax, c’est Pulséo qui accueille l’association pour ces réunions. 60 000 rebonds qui est d’ailleurs soutenu par le Grand Dax. Pour le moment, grâce aux différentes aides de l’État, il n’y a pas d’afflux de chefs d’entreprise à accompagner, mais l’association s’apprête à moyen terme à avoir des entrepreneurs à soutenir.  « Notre souhait c’est d’étoffer nos équipes pour pouvoir accompagner au mieux les personnes quand elles se présenteront à nous ».

La Chronique Eco sur France Bleu Gascogne, c’est du lundi au vendredi à 7h15.

Lire l’article original